Accueil News Prise de vue aérienne professionnelle, le drone S1000 arrive

Prise de vue aérienne professionnelle, le drone S1000 arrive

par David
Prise de vue aérienne avec drone S1000 DJI

Je vous parlais il y a quelques mois du seul moyen bluffant de faire de la prise de vue aérienne sans avoir à louer d’hélico ou d’avion, le drone ! Un article qui vous décrit précisément de quoi est composé un drone adapté à la prise de vue aérienne, que ce soit pour de la photographie, ou de la vidéo. Si vous vous posez des questions sur les drones vidéos, je vous recommande de le lire si ce n’est pas encore fait, et aussi de lire les commentaires, quelques professionnels ont pu laisser leurs avis et recommandations.

Retour donc sur ce sujet qui passionne (et qui est resté pendant plusieurs mois au top des articles les plus lus de ce blog). Piloter un drone pour de la prise de vue, une activité en plein boom dans notre pays (et au vue de la réglementation qui se durcit, ça devrait se calmer …).

Un nouveau venu dans la prise de vue aérienne professionnelle

DJI, marque de référence pour beaucoup concernant les drones livrés clés en main, vient d’annoncer la sorti de son nouveau modèle, le S1000. On en était resté au S800, pour lequel il fallait déjà enfoncer les mains profond dans les poches. Mais avec le S1000, il faudra faire pas mal de fonds de tiroir en plus …

Le tout nouveau modèle devrait coûter près de 4000 $, comprenant un châssis en fibre de carbone, le train atterrissage rétractable, les 8 moteurs et hélices (et oui, on passe d’un hexacopter à un octocopter, meilleure stabilité). A cela, ajoutez la carte de pilotage (le S1000 aurait été bâti autour de la dernière A2 de chez DJI, 1100 €), et pour de la prise de vue aérienne en vidéo, il faudra ajouter une nacelle stabilisée: on a parlé et vu les petites merveilles dont était capable la Zenmuse Z15 (près de 3000 € tout de même !).

La facture dépassera les 7000 € (sans compter la camera ou l’appareil photo numérique que vous allez mettre dessus … )

Mais cette vidéo devrait vous convaincre:

 

Bons points / Mauvais points

Pour de la vidéo, un hexacopter, c’était pas trop mal, mais un octocopter, c’est optimal ! 8 hélices vous permettrons une bien meilleure stabilité de l’engin, et donc de la caméra. Les vibrations occasionnées par la mécanique sont dispersés sur les 8 branches, tout comme le poids de l’ensemble. Déjà un plus par rapport au S800.

Comme pour tous les systèmes DJI, c’est fait pour voler presque de suite après déballage. Le système est donc simple, quelques petites choses à brancher, mais c’est à la portée de tous (ce qui n’est pas forcément le cas d’autres systèmes à monter soi-même, avec tous les ajustements et réglages à faire au préalable, autrement moins intuitif).

Un train d’atterrissage rétractable vous permettra de faire de beaux panoramiques en plein vol sans qu’un pied ne vienne se mettre au milieu de votre cadre. Il s’agit donc de ne pas oublier de le remettre en place à l’atterrissage … sinon, c’est votre caméra qui prend tout, et ça peut vite chiffrer …

branches rétractables du S1000

branches rétractables du S1000

Des branches rétractables … ça fait gagner de la place lors du transport … Mais comme l’a signalé Jean Philippe dans les commentaires, c’est une fragilité qui a coûté la vie non seulement aux drones, mais en plus à ce qui était monté dessus, à savoir les appareils de prises de vue. 10 000 € par terre, ça fait mal au cœur …

Et j’aurais tendance à dire la même chose de ces nouvelles hélices pliables … Là où il y a des articulations, il y a des fragilité, et de nouvelles occasions de ruptures (ceux qui ont déjà fait voler des drones savent que des hélices “normales” peuvent se casser en plein vol sans raison apparentes, alors là …).

Les risques du S1000 comparé au S800: plus de branches rétractables (8), mathématiquement plus de risques de défaillances et c’est sans compter ces 8 hélices qui sont ici devenues pliables… Je ne doute pas que les chinois ont dû taffer dur pour arriver à caser toute cette machine de guerre dans un minimum d’espace. Mais ce qui est présenté comme un avantage peut aussi présenter de sérieux risques, et certains en ont déjà payé les frais (avec quelques zéros après le chiffre).

hélices pliables du S1000 de DJI

hélices pliables du S1000 de DJI

Pour résumer, et c’est un avis qui n’engage que moi, en fonction des recherches que j’ai pu faire sur le sujet et des avis émis, ce nouveau S1000 est un vrai monstre électroniquement si vous voulez quelque chose qui marche facilement. Les connexions sont simples, c’est ergonomique, c’est fait pour aller vite, et ça conviendra donc à un usage professionnel. Cela dit, si vous tenez à votre matériel, il faudra peut-être revoir la partie armature et châssis. Vous pouvez utiliser les matériaux les plus solides, plus vous ajoutez d’articulations entre ces éléments, et plus vous ajoutez de failles.

Exemple: Vous avez déjà vu une branche de lunette de soleil se casser en 2 ? Pas souvent … Mais c’est quand même moins rare de voir une branche se détacher du reste de la paire de lunette non ? Vous pouvez vous vanter d’avoir des branches en titane, c’est toujours par l’articulation que ça pète … Et là, sur le s1000 des articulations, il y en a quelques une !

Voilà ma petite analyse de curieux très intéressé (et non d’utilisateur, je précise) ! Le S1000 va sortir ce premier semestre, et j’attend les retours des premiers utilisateurs et d’autres passionnés/pro. A vous !

Recevez GRATUITEMENT tous vos cadeaux !

3 guides sur le montage vidéo et l’animation

ainsi que 2 packs d’effets !

You may also like

Laissez un commentaire

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepter Lire la suite