Accueil Tournage Prise de vue aérienne ? Optez pour le drone !

Prise de vue aérienne ? Optez pour le drone !

par David

Prendre un peu de hauteur apporte tout de suite du cachet à votre image, et beaucoup de crédit à vos productions vidéos. Sans compter que peu de boite de production ou de freelance peuvent facilement faire des propositions à ce niveau là … Louer un hélico, c’est cher ! Pareil pour un avion … Et utiliser une grue limite quand même pas mal de possibilités. A mi chemin entre la grue (pour une utilisation très localisée), et l’hélico (qui permet pas mal de choses, à conditions de pas passer trop près de batiments, ligne haute tensions, etc …), il existe le drone.

Octocopter avec camera

Octocopter avec camera

Je m’y suis intéressé de près pendant plusieurs semaines, pour trouver les différentes solutions qui existent, et trouver le meilleur rapport qualité prix. Je vous partage donc ici le fruit de ces longues recherches, et mes conclusions sur un futur achat (pas de suite, et d’ici que j’ai le budget, les choses auront encore surement changées, et feront peut-être l’objet d’un nouvel article 😉  )

Première chose à savoir pour de la prise de vue aérienne de qualité (c’est à dire, pour filmer avec autre chose qu’une Go Pro … bien que le rendu de cette vidéo reste quand même plutôt sympa), optez au minimum pour un hexacopter (drone à 6 hélices), le meilleur équipement pour cette utilisations restant l’octocopter (8 hélices, … c’était fastoche). Le poids de l’équipement (reflex ou camera + stabilisateur + batteries, etc) étant mieux dispersé, meilleure stabilité, et vous éviterez ainsi d’avoir la nausée en regardant vos rushes qui seront souvent totalement inexploitable à une utilisation professionnelle avec un tri ou un quadricopter. Sachez aussi que du poids de l’ensemble dépendra l’autonomie de la batterie (15 minutes d’autonomie en vol étant généralement un maximum), il faudra donc éviter le poids inutile, et optimiser au mieux l’installation.

Deux solutions s’offrent à vous: la plus chère, mais qui marche de suite, et la moins chère, que vous allez mettre plusieurs dizaines d’heure à monter et calibrer …

N’étant pas un très grand bricolo, et ne vouant pas une passion extrême au modélisme, j’ai plutôt cherché dans les solutions clés en main. Mais je filerai quand même quelques petits trucs pour ceux qui veulent se lancer dans la grande aventure du Do It Yourself.

De quoi est composé un drone

  • une armature, ou châssis, (souvent en carbone, solide et léger), en fonction du nombre d’hélice, elle donne la forme du drone en étoile, avec les branches sur lesquelles viendront se fixer les hélices et toute l’électronique;
  • un train d’atterrissage, c’est mieux quand on fixe une camera sous le châssis, ça évite de se poser … sur la camera;
  • une carte de pilotage, ou pilote automatique, le cerveau de votre drone, tout part de ce circuit imprimé, elle reçoit le récepteur, le GPS, le stabilisateur (certains de ces composants sont des modules additionnels à brancher à la carte), elle distribue l’énergie aux ESC, et elle se branche à votre ordinateur pour être paramétrée (pour les bricolos 😉  )
  • des moteurs (autant que d’hélices) aux extrémités de chaque branche;
  • des ESC (Electronic Speed Control, autant que d’hélices également), composant électronique qui régule la vitesse de chaque moteur en fonction de la direction à donner au drone;
  • des hélices (3: tricopter; 4: quadricopter; 6: hexacopter; 8: octocopter), pour une utilisation professionnelle dans la vidéo, sont conseillés les hexa et les octo;
  • une (ou plusieurs) batteries, plus de batteries, plus d’autonomie, mais plus de poids (si une camera est déjà montée sur le drone, ça va faire lourd …) ;
  • une nacelle stabilisée, indispensable pour poser votre camera, la maintenir à l’horizontale à chaque variations de direction du drone (il faut qu’elle soit la plus rapide et réactive possible, vous comprendrez pourquoi un peu plus bas …), et supprimer tous les tremblements
  • une radio commande, évidement, un émetteur qui permet le contrôle à distance du drone;

Quelles solutions pour quel utilisateur

Pour quelqu’un qui veut pas trop se prendre la tête avec la technique (comme moi), la meilleure solution actuellement sur le marché vient de Chine, et de l’entreprise DJI. Plusieurs solutions clé en main, on sort le joujou de la boite, et ça marche ! Enfin, évidemment, il faudra faire quelques ajustements et des petits montage, mais rien en comparaison du chantier à mettre en place dès lors que l’on veut acheter soi même ses pièces, son electronique, et connecter tout ça.

J’opterai donc pour un châssis Spreading Wings S800 (1999€, comprenant l’armature, les 6 branches, les 6 hélices, les 6 moteurs, et le train d’atterissage), accompagné du système d’autopilotage Wookong-M (968€, comprenant tout le système de pilotage: la carte de pilotage, les modules GPS, de stabilisation de nacelle, retour au point de départ en cas de rupture de signal, etc …), et la nacelle Zenmuse Z15 qui fait vraiment des petites merveilles en matière de stabilisation de camera (2990€, possibilité de choisir 2 version, une adaptée à un appareil sony Nex 5 ou 7N, l’autre adaptée au reflex Panasonic GH2).

Total: 6000€ …, ça douille un peu, oui, mais avec ça, vous pouvez faire ça:

Allez on ferme la bouche et on arrête de baver ! D’autant plus qu’il s’agit d’une vidéo promo de la nacelle Zenmuse, pour l’objectivité, on repassera.

Il vaut mieux faire confiance à des tests de particulier:

Moi aussi, cette vidéo m’a convaincu ! Surtout le passage assez épique à 47 sec, quand on voit ce qu’encaisse le système Zenmuse Z15, et aucune fausse note sur l’image de la camera principale … Bluffant !

BON PLAN: j’ai pu trouver un moyen de faire un peu moins cher en naviguant sur certains forums. Il est possible d’avoir (a priori) le même châssis pour 1000€ de moins, il s’appelle F800-M6(S800) (tiens donc …) ressemble comme deux gouttes d’eau au S800 de chez DJI (tiens donc …), a les mêmes caractéristiques, et coûte 999 $. Vous trouverez ça chez RC Timer

Pour les wariors bricoleurs qui n’ont pas peur de mettre les mains dans l’électronique et de programmer soi même ses cartes de pilotage, vous pouvez tout faire vous même, et ça devrait coûter bien moins cher. Cela dit, vous allez y passer des semaines ! Autant vous le dire, beaucoup ont voulu s’y lancer, peu sont allés jusqu’au bout (à part les vrais passionnés, évidemment). Sachant de quoi est composé un drone, il ne vous reste plus qu’à faire votre liste de course, et si vous voulez vous en tirer pour pas cher, il y a quelques références dans le domaine: HobbyKingRC Timer

N’oubliez pas, la France ne serait pas la France s’il n’y avait pas une réglementation précise et rébarbative sur chacune des utilisations que vous allez faire de votre drone. On ne fait pas ce qu’on veut quand on veut, et depuis avril 2012, une réglementation précise existe sur les éléments indispensable qui doivent composer votre drone. Entre autre: un capteur barométrique, un dispositif de limitation d’altitude, un dispositif faillcrash (système GPS permettant le retour au point de départ au cas où le drone sorte de la zone de signal radio), un dispositif de protection au sol (parachute, airbag), et plein d’autres joyeusetés que vous verrez ici. Pensez y lors de la conception de vos machines !

Autre point important: en France, il doit y avoir un pilote, et un cameraman, donc deux personnes, avec deux télécommandes distinctes. Encore une obligation typiquement de chez nous !

Un élément important du drone, la nacelle stabilisée pour camera

On en a parlé un peu plus haut avec le système de DJI, la ZenMuse Z15 qui donne d’excellents résultats. On lui reprochera peut-être de ne pouvoir marcher qu’avec une carte Wookong de chez DJI. D’autres systèmes sont moins fermés, et dans mes recherches, il ressort deux autres “gimbal”, apparemment très performantes aussi:

  • La Cinestar 3 axes (autour de 1900€), là encore, il existe une version à 550$, qui ressemble comme deux goutte d’eau à l’originale… toujours chez RC Timer

  • La Photohigher AV200

Dans tous ces cas, n’oubliez pas qu’une nacelle fonctionne avec une carte spéciale de stabilisation (qui peut être incluse à la carte de pilotage dans certains cas, comme pour la Wookong M par exemple), et que cette carte peut gérer 2 ou 3 axes (bien vérifier la compatibilité avant achat).

Avant de passer directement à de gros systèmes comme ceux là, je vous recommande fortement de commencer sur de petits drones pour commencer, et pour ne pas vous décourager dès le début. Il y a des tutos sur internet pour vous apprendre à faire des drones légers avec pas grand chose. Et les adeptes de l’Open source se réjouirons de savoir que des cartes de pilotages Open Source existent, intéressez vous à Arducopter (avec ses fonctionnalités très avancées).

Il est aussi possible de faire construire son drone par des sociétés spécialisées. Gros avantage, ces sociétés vous délivrent des drones homologués pour les utilisations sur les scénarios S1 (vol à vue se déroulant hors zone peuplée et à une distance horizontale inférieur à 100 m), S2 (vol  hors vue dans un rayon maxi de 1 km à une hauteur inférieure à 50 m et hors zone peuplée), S3 (vol en agglomération ou à proximité de personnes ou d’animaux, en vue directe du télé pilote et à moins de 100 m de distance horizontale).

N’ayant encore jamais eut la chance de pouvoir passer à l’action avec ce type de matériel, je serais très heureux d’avoir des retours d’expérience, n’hésitez à me donner vos conseils.

Recevez GRATUITEMENT tous vos cadeaux !

3 guides sur le montage vidéo et l’animation

ainsi que 2 packs d’effets !

You may also like

15 commentaires

ChoisirMonDrones.com 2 avril 2017 - 4 h 55 min

Je vous remercie pour votre article , franchement je me suis fait plaisiir en le lisant ,

Répondre
Bruno 18 juin 2014 - 15 h 08 min

Il me semblait que DJI était une entreprise Coréenne

Répondre
Formation prise de vue paris 28 avril 2014 - 17 h 14 min

Les vidéos sont vraiment sublimes, le drone ouvre vraiment des possibilités de capture impressionnantes !

Répondre
Pedro Simão 21 février 2014 - 21 h 44 min

Je veux aussi acheter des articles de RC Timer, mais je me demande si ça n’est pas interdit dans la douane. On doit pas payer des impôts? Merci

Répondre
Gaou 23 février 2014 - 16 h 30 min

Il ne devrait pas y avoir de problème. Comme pour tous les articles et produits achetés en dehors de l’UE, il faut payer à la douane. Tant que la taxe est payée, à priori, tout est fait dans la légalité. Mais si quelqu’un de plus calé peut répondre …

Répondre
Photocoptere Besancon 23 février 2014 - 17 h 28 min

Bonjour a tous,
Pour ce qui est de la douane, rc timer fausse toutes les factures pour passer au travers des frais de dédouanement. Pour un achat pro, c’est a fuir car faire un achat de 600€ pour recevoir une facture de 50€, au niveau compta, cela ne le fait pas…
Impossible ensuite d’avoir quoi que ce soit d’eux, facture comme Sav!

Pour info, nous allons lancer une gamme de produits 100% français d’ici le milieu d’année et la construction de matériel volant sur mesure avec la formation qui va avec. La reforme se précise et il va bientôt y avoir une licence de telepilote pro avec un examen théorique et pratique.

Répondre
Jean-Philippe / Photocoptere 23 décembre 2013 - 0 h 05 min

Bonjour,
Très bon article, cependant attention a l’imitation du S800 de chez RCTIMER, deja que 1 S800 sur 2 fini par terre car peu fiable, il faut savoir que les bras du F800 sont plus flexibles et multiplient les risques de crashs.
Je suis operateur pro et vous pouvez aussi lire ce qu’il faut savoir sur la legislation et sur le budget sur monb blog http://www.photocoptere.fr/blog
La legislation va changer dans les mois qui arrivent et se durcir pour limiter le nombre d’operateurs, bon courage pour votre equipement et attention aux bas prix…

Répondre
Gaou 23 décembre 2013 - 12 h 27 min

Bonjour, et merci pour ces précisions sur le F800 (et même sur le S800, je suis déçut du coup …).
Sympa ton blog ! Bon début, on se langui les prochains articles. Et bravo pour la photo de l’oeuvre de Franck Bonneau, un début d’activité sur les chapeaux de roues !

Répondre
Jean-Philippe/Photocoptere 28 décembre 2013 - 0 h 23 min

Merci pour les compliments, de nouveaux articles arrivent sur le lancement de la fabrication en série et l’évolution de la législation.
Concernant le S (ou F) 800, beaucoup en sont revenu, le mieux est de monter son propre appareil et il faut oublier les bras démontables ou pliables, le maitre mot est RIGIDITE, quand je vois certains qui volent avec des F800, ça me fait peur pour eux et les gens autour, j’ai un confrère vers chez moi qui “bosse” avec un F800, je ne me demande pas si mais quand il va se crasher, un inconscient! Un multi sur lequel il est possible de tordre les bras a la force du poignet est a fuir! Il faut garder le plastique pour faire de l’accro ou du fpv mais pour travailler, c’est carbone ou alu, il ne faut pas badiner avec la qualité des châssis. Salutations, JP

Répondre
CHRIS 31 juillet 2013 - 16 h 35 min

Bonjour,

très bon résumé! Pour démarrer avec un drone, le mieux est de s’équiper d’un quadri pour apprendre les bases du pilotage et pour ne pas regretter d’avoir rapidement crashé son modèle…
Bien entendu selon le matériel que l’on souhaite emporter, il faut nécessairement s’équiper d’un hexa ou d’un octo, la stabilité et la fiabilité n’en seront que meilleure!!
Pour réaliser de la vidéo une nacelle brushless est indispensable, pour de la photo une nacelle classique suffit largement.
En ce qui concerne la réglementation, il vaut mieux être conforme à la législation au niveau des équipements installés car en cas de problème même une bonne assurance Rc n’est pas sur de couvrir les dégâts…

Nous venons de lancer une société de construction de drones à Annecy. Nous serions ravi de vous conseiller pour votre projet d’investissement de machines.

N’hésitez pas à me faire part de vos questions ou remarques.

Salutations

Christophe

Répondre
Gaou 1 août 2013 - 0 h 35 min

Merci beaucoup Chris pour ton éclairage sur le sujet ! On n’est pas très loin, dès que je franchis le pas, je ferais peut-être un passage par Annecy.

N’hésite pas à nous donner le nom de ta boite, et le site internet, ça peut intéresser des lecteurs 😉

Répondre
CHRIS 1 août 2013 - 12 h 56 min

Bonjour,

Pas de souci, si ça peut aider!

Notre boite c’est ORIGINALPES. Le site est en construction, pour le moment, vous pouvez retrouver quelques infos sur notre page Facebook/Originalpes.

Si vous passez par Annecy ce serait avec plaisir que nous vous accueillerons!!

Si vous avez des questions ou demandes spécifiques n’hésitez pas à me contacter, j’essaierai au mieux de vous informer!

Cordialement

Christophe

Répondre
Gaou 1 août 2013 - 14 h 39 min

Parfait !
Je met le lien direct vers ta page ce sera plus simple :

J’attend de voir ce que va donner votre Altipix Y6, esperant bientot voir des vidéos démo 😉 . Par contre, pas encore prévu pour porter un reflex ?

Répondre
CHRIS 6 août 2013 - 10 h 14 min

Bonjour,

Merci de partager le lien 🙂

Pour l’instant nous allons développer un Y6 pour emporter une GOPRO. Je pense que nous allons rapidement l’upgrader pour emporter des capteurs plus conséquents, tels que réflex ou caméra.

Je vous envoie le lien de nos vidéos dès que celles ci sont en ligne.

Merci de l’attention que vous portez à notre travail.

Cordialement

Christophe

Denis 13 octobre 2014 - 12 h 17 min

N’y allez pas c de la merde!

Répondre

Laissez un commentaire

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepter Lire la suite