Accueil News Pourquoi regarder Secret Story ?

Pourquoi regarder Secret Story ?

par David
Effets visuels du générique de Secret Story, motion design et effets visuels

Oula ! Vous allez dire, mais qu’est ce qu’il nous fait ? Que viens faire Secret Story dans cette passion sans limites que nous dévouons tous à la vidéo, aux techniques de trucage et de motion design ?

La réponse arrivera normalement à partir de lundi, tous les soirs à 18h15 sur TF1 … Mais rassurez vous, on va pas s’infliger les 50 minutes de “quotidiennes” (48 minutes normalement, si TF1 respecte bien les 12 min de quota pub par heure accordées aux chaines privées). La première minute suffira !

Secret Story, l’intérêt du programme: le générique

Et c’est bien le seul intérêt … on est d’accord.

Il faut bien l’avouer, le jingle de début en jette ! Celui qui est censé subtilement nous donner les secrets de chaque candidats, au travers d’une scène complètement “épique”. Un des plus long générique du paysage audiovisuel français à en croire certains journaux. Un habillage dont les techniques ont évolués suivant les saisons, et l’actualité du moment.

Rétrospective:

On a le droit de détester le programme (et je vous y encourage), mais on se doit d’apprécier l’évolution des techniques mises en oeuvre depuis 7 ans sur ces quelques secondes qui en mettent quand même plein les yeux.

Les techniques de motion design employées

  • Saison 1:  nous sommes en 2007, une émission qui se cherche, une identité moins développée que celle d’aujourd’hui, un générique assez basique, on retrouve ces “lamelles” de verre qui tournent autour des personnages (TF1 cartonne avec ça depuis le changement de leur charte graphique sur les autopromos, a noter que cet effet de “verre” est repris par bien d’autres chaines). On a cet œil récurrent au programme (inspiré d’une oeuvre de John Matos, artiste grapheur New Yorkais), et qui fait le lien d’année en année. Rien de neuf cependant, souvenez vous Loft Story en 2001 …
  • Saison 2: 2008, la série “Desperate Housewifes” cartonne sur M6 depuis déjà deux ans, et possède une identité visuelle très marquée grâce à son générique, qui en devient presque un vrai musée si on s’intéresse de près au différentes œuvres picturales qui défilent pendant ces quelques secondes. On reprend donc la recette dans le générique de Secret Story: succession des photos des candidats dans des mouvements rapides, effets de “depliages” des images, motion design coloré, compositions assez détaillés.

  • Saison 3- 4: On prend les mêmes et on recommence, mais c’est toujours aussi beau à regarder ! Compositing flashy, rapide, on sait qu’il faut comprendre quelque chose de chaque scène représentées, mais ça défile assez vite pour qu’on reste dans le suspens. Successions de photos (ça en devient même du stop motion sur certaines scènes), des backgrounds à base de stock shots de fumés (il y en a pleins de gratuits sur le net, a retravailler bien sûr, mais je vous ai donné quelques bons plans à ce propos: Detonation Films ou Digital Meals par exemple, et j’en ai encore d’autres pour de futurs  articles) , des effets de flares en veux-tu en voilà, etc.
  • Saison 5-6: On marque un petit tournant dans la technique employée, car si jusqu’à présent, tout était réalisable sur un logiciel type After Effect (avec une bonne maîtrise, et pas mal de ressources, stock shots, et bons plugins), là, on commence à s’attaquer à la 3D, et la vrai ! Vous l’avez remarqué, les personnages ont pris de la profondeur, la camera se permet des mouvements de rotation autour des scènes (là où jusqu’à présent, elle se contentait de travelling). On a plus à faire à de plates photos, mais à des personnages “presque” réels, évoluant au ralenti. Un effet rendu possible grâce à ce qu’on appelle le mapping 3D: en gros, un modèle 3D est créé, et une photo est plaquée sur ce modèle 3D. Pour vous faire une image et que vous compreniez mieux, c’est comme si je sculptais dans du plâtre un visage, et que je m’amusais à projeter une photo de visage à l’aide d’un vidéoprojecteur, bien ajusté à ma sculpture (le nez sur le nez, la bouche photo sur la bouche en platre, etc ). Blender, un logiciel 3D et gratuit, vous permettrait sans problème de faire la même chose en virtuel!

On sent une grande application et beaucoup de technique pour ce générique d’émission en particulier. La production est très soignée, surprenant que ce soit sur ce type de programme qu’on décide de passer autant de temps et d’argent, mais bon, le concept est vendeur …) En constante évolution depuis 7 ans, il me tarde de voir ce que les motion designers de Naked Compagnie ont prévus pour cette année !

EDIT: Entre temps, le 7eme générique est sorti.

Le voici:

Recevez GRATUITEMENT tous vos cadeaux !

3 guides sur le montage vidéo et l’animation

ainsi que 2 packs d’effets !

You may also like

1 commentaire

Cymon 27 août 2015 - 14 h 59 min

Et voila, c’est fini ! Voila deux ans de suite qu’ils nous pondent un générique low cost ! Et ce la tendance au retour au naturel ?

Répondre

Laissez un commentaire

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepter Lire la suite