Accueil Inspiration Créatif ou transformeur ?

Créatif ou transformeur ?

par David
La création d'Adam de Michel Ange

Je me suis posé cette question il y a quelque temps en retombant sur cette vidéo qui a pas mal buzzé à l’époque. Peut-être l’avez vous déjà vu. Il s’agit d’une expérience menée par Derren Brown, un illusionniste anglais qui, comme beaucoup dans ce métier, est spécialiste de l’inconscient et du fonctionnement du cerveau humain.

Mentaliste et hypnotiseur, il est capable de voir vos pensées et même de vous en inspirer, non pas en usant de magie et de sorcellerie (tout de suite les grands mots !), mais en ayant simplement une grande maîtrise du fonctionnement de la pensée humaine. Et oui, finalement, tout s’explique !

Dans cette vidéo, il met tout son talent au service de nos métiers de “créatifs”, en piégeant deux publicitaires. Derren Brown les fait venir tous les deux dans le même taxi, puis il leur demande de créer un visuel pour une entreprise d’empaillage d’animaux en 30 minutes. Une enveloppe est posée sur la table, que les deux publicitaires ne doivent pas ouvrir. Au bout de 30 minutes, Derren Brown revient pour voir les créations des deux graphistes. Puis il décachette l’enveloppe … Regardez bien jusqu’au bout, c’est bluffant !

Hallucinant non ? Je me suis même demandé si c’était pas truqué. Notre “créativité” est complètement soumise à plusieurs facteurs, dont l’environnement qui nous entoure, qui nous inspire de manière inconsciente.

Et en même temps, je ne sais pas vous, mais ça m’a rappelé mon premier cour de physique chimie en 4eme …

 

“Rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme”

La célèbre loi de Lavoisier, qui date de 1789  ! Et ça marche aussi pour nous !

L’homme ne crée rien du tout, il ne fait que transformer ce qui existe déjà. Il améliore (ou détériore, il n’y a qu’à regarder ce qu’on bouffe …), mais il y a toujours de la matière première à partir de laquelle le travail commence.

Et pour le chrétien que je suis, la notion de création ne pourrait, selon cette théorie, être attribuée qu’à Dieu, le seul qui ai vraiment “créé” et qui ne soit parti de rien. Nous avons transformé Sa création en notre petit monde à nous.

Un esprit plus scientifique pourra affirmer que notre monde est aussi une succession de transformations, “d’évolutions”, de mutations, etc … Il n’empêche que pour qu’il y ai une transformation, à la base, il faut qu’il y ai quelque chose à partir de quoi la mutation est possible. La première bactérie ou molécule à partir de laquelle tout est partie, il a bien fallut qu’elle apparaisse, qu’elle soit “créée”, d’une manière ou d’une autre.

La création d'Adam de Michel Ange

Une partie du tableau “La création d’Adam” de Michel Ange

Tout cela pour nous rassurer sur une chose: il n’y a pas vraiment de “créatifs” à proprement parlé. Il n’y a que de talentueux”transformeurs”, qui ne font que s’inspirer de ce qui existe déjà. A priori, ça, c’est à la portée de tous ! Mais c’est comme tout, ça se travaille.

 

Déclenchez votre machine à transformer: votre inspiration

Il y a certains artistes en motion design que j’envie vraiment ! Et je me dis, ” ouah, quel talent, mais qu’est ce qui peut se passer dans le cerveau d’un mec capable de faire ça ?”.

J’aimerai des fois rentrer dans la tête de ces gens là juste pour comprendre leurs mécanismes et ce qui les emmènent à faire ce qu’ils font. Des choses qui semblent venir d’une autre planète ! Et pourtant, ce ne sont que des gens comme vous et moi, inspirés par un contexte, un environnement, ou influencés par une histoire, un passé, un traumatisme des fois.

Finalement, nous ne sommes que des êtres influençables. Les plus forts, ce sont juste ceux qui savent en tirer partie ! Et dans nos métiers dits “créatifs”, nous devons sans cesse être inspirés, donc nous laisser influencer.

Pour certains, ce sera par un environnement. Il faut donc se le créer, se faire sa petite bulle personnelle dans laquelle tout est possible. Cette bulle qui va provoquer des choses et faire émerger des idées.

A ce propos, je ne sais pas si vous connaissez ce site très intéressant: www.wherewedowhatwedo.com. Intéressant parce qu’il montre des photos des espaces de travail de designers, graphistes, ou musiciens. Et vous le verrez leur petite bulle optimisée, celle où ils trouvent l’inspiration, en dit long sur leur identité, leurs influences, et sur ce qui fait marcher leur “machine à transformer”.

Bureau d'Atomike, graphiste

Bureau d’Atomike, graphiste

Dans le lot, le bureau d’un graphiste de talent: Atomike. Quelqu’un qui m’a pas mal encouragé il y a quelques années, et qui fait parti de ces têtes dans lesquelles j’aimerais m’installer quelques minutes, juste pour piger un peu comment tout ça arrive.

Mais vous le verrez sans même avoir besoin d’y rentrer, son bureau en dit long. Des vieux logos partout, des autocollants, des jouets en plastique des années 80, des grattes, une planche sur deux tréteaux, une atmosphère très vintage.

Regardez maintenant les créations qui sortent de ce bureau et de la même manière que dans la vidéo que vous avez vus plus haut, vous verrez ce qu’il arrive à faire de tout ce qui l’entoure et l’inspire au quotidien.

Beaucoup d’écrivains vont chercher l’inspiration en dehors de leur contexte habituel, et séjournent plusieurs jours dans des hôtels loin de tout pour pondre des best seller. Certains chanteurs ont écrits de grand succès alors qu’ils étaient en vacance sur une île, d’autre dans des avions … Peut-être ne les auraient-ils jamais imaginés dans d’autres environnements que ceux là !

Nous sommes tous conditionnés par ce que nous vivons, ce que nous observons, ce que nous aimons.

Certains prennent Johnny Hallyday pour un génie de la musique. Mais il n’y aurait pas eu de Johnny s’il n’y avait pas eu avant lui d’Elvis Presley. Et de la même manière, le King du rock’n’roll n’aurait pas vu le jour sans musique noire américaine, rythm’n’blues, que nous n’aurions jamais entendu sans qu’il n’ait existé le gospel, le blues, etc … On peut aller jusqu’aux origines du monde comme ça.

Bref, vous avez compris le principe, on n’a rien inventé. Encore une succession de transformations !

Vous cherchez l’inspiration ? Placez vous dans un contexte, un environnement qui va vous faciliter le processus. Créez vous votre univers, votre cocon, optimisez votre espace de travail pour qu’il vous ressemble. Et alors, l’inspiration arrivera au carrefour de cet environnement, de vos influences, de vos passions, de votre histoire, de votre identité et de tout ce qui fait de vous quelqu’un d’unique.

Petit conseil pour stimuler votre inspiration dans les métiers de l’image et de la vidéo: mangez de l’image. Allez sur Vimeo, intéressez vous aux créations d’autres artistes, y compris dans d’autres domaines que le vôtre.

Et juste pour l’exemple, qu’on l’aime ou pas, si Johnny n’avait pas été influencé par Elvis, il ne serait surement pas là aujourd’hui.

 

Créateur, transformeurs … et recopieurs !

Et oui ! C’est ce qui se passe quand on n’a pas beaucoup de temps, pas d’inspiration, et un client relou … Parce que ceux qui vous donnent du boulot aurons du mal à accepter que sur la facture, il y ai une ligne “Trouver l’inspiration” avec un quotas temps indéterminé.

Et pourtant, c’est la bonne idée qui rapportera le plus, celle qui peut mettre des heures, des jours à arriver …

Le client veut vous voir bosser, suer, faire péter votre quotas de clics comme si c’était ça qui allait faire un bon projet, il faut aller vite et sortir le truc pour demain !!! Et en plus, il faut que ce soit nouveau, tendance, design, et que ça rapporte des milliers !!! “Et pas d’histoires d’aller chercher l’inspiration dehors dans le parc en regardant passer les papillons, vous ferez bien le boulot vissés sur votre chaise dans le placard que je vous ai aménagés, BANDE DE MAUVIETTES !”

Oubliez donc le temps nécessaire à trouver l’inspiration, car dans la mentalité de la majorité des gens, ce temps là n’est pas quelque chose qui doit se facturer. “Et puis après tout, vous êtes un créatif, vous devez être en mesure d’avoir des idées à la demande, et devez donc être prêt à lancer votre premier clic de souris à la seconde où vous lisez le brief” (et oui, pour eux, on ne commence à travailler que quand on commence à cliquer …).

Donc, la seule chose que vous pouvez encore faire, c’est regarder ce qui marche, et faire pareil … Si ça a marché une fois, il y a des chances que ça puisse remarcher encore. Au revoir la créativité … Mais vous n’y êtes pour rien, vous n’êtes pas une machine, et quand on vous demande l’impossible, il faut savoir gardez la conscience tranquille.

Ce serait comme demander à un maçon de construire un palace en trois jours. Il ne faudrait pas être étonné de ne se retrouver qu’avec une jolie cabane …

A contrario, il y a des projets qui vous parlerons direct, parce que ça touchera à des choses que vous connaissez, qui suscitent chez vous des réactions fortes, des émotions qui vous inspirerons des idées très rapidement.

 

Attirez vers vous une inspiration facile ! Créez vous votre bulle, trouvez le contexte qui vous parlera le mieux, puisez dans vos influences pour faire marcher au mieux votre machine à idées, observez et soyez toujours attentifs à tout ce qui vous entoure !

Qu’est ce qui marche pour vous? Ou ne marche pas ? A quoi ressemble votre bulle, votre espace de travail ? Voyez vous l’influence qu’il peut avoir dans vos créations ?

Recevez GRATUITEMENT tous vos cadeaux !

3 guides sur le montage vidéo et l’animation

ainsi que 2 packs d’effets !

You may also like

2 commentaires

julien 1 janvier 2019 - 16 h 30 min

Très intéressant David et juste apres avoir lu ton article je tombe sur une citation qui l’illustre tout particulièrement :
“All that we are is the result of what we have thought.”
~ Buddha

Répondre
TREVILLY 6 octobre 2014 - 19 h 38 min

Hi! Hi! Effectivement c’est bluffant. La psychologie est un sacré outil, pour le pire et/ou le meilleur. On peut faire de la création “récréative” ou de la manipulation. Voir les deux en même temps. Pas toujours consciemment en plus. Je crois bien que c’est ce que l’on appelle la communication. Il est tout de même notable de constater à quel point nous sommes influencés par notre environnement. Un jour, mon épouse (sénégalaise) qui n’a pas “fait les bancs” comme ils disent ici, m’a répondu: “l’homme ne peut pas imaginer une chose qu’il ne peut pas faire”. Elle aurait dû aller à l’école française pour devenir présidente de la république du Sénégal. Merci à vous pour le partage. Vraiment j’apprécie.

Répondre

Laissez un commentaire

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepter Lire la suite