Accueil Réalisation 5 petits trucs pour valoriser un film à petit budget !

5 petits trucs pour valoriser un film à petit budget !

par David
Améliorer la qualité de vos réalisations vidéos

 

Faire un film peut être extrêmement coûteux, car le cinéma est un des rares arts à être le résultat de la combinaison de plusieurs corps de métiers et d’expressions artistiques différentes.

En effet, avant même le tournage, il y a déjà pas mal de personnes qui peuvent travailler sur l’écriture du film (scénario, dialogues, etc …), sur l’immense logistique que le tournage représentera, et sur l’aspect marketing et commercial.

N’oublions pas aussi tous ceux qui vont créer les décors. Plusieurs entreprises peuvent être sollicitées rien que pour le décor d’une seule séquence ! Et nous n’avons pas parlé des costumes, des accessoires, des cascades et des effets spéciaux.

Imaginez le monde nécessaire à un tournage. Plusieurs dizaines de personnes fourmillent derrière la caméra alors qu’il n’y a que 2 acteurs devant !

Et tout ça, c’est des salaires, et des budgets colossaux !

Vous n’avez probablement pas les moyens d’Hollywood pour vos créations personnelles… Le rendu final de vos films ne peut évidemment pas techniquement faire d’ombre aux plus grands blockbusters américains.

Trois options s’offrent à vous:

  • Vous savez que vous ne pourrez pas refaire un Jurassic Park avec des dinos miniatures en plastique… Mais vous décidez d’en jouer et faites un truc complètement barré, car le coté série B (voire Z) qui ne se prend pas la tête et bien assumé, peut au pire faire bien rigoler (si c’est “bien fait” …);
  • Vous savez que vous ne pourrez jamais louer le Titanic pour voir votre reconstitution historique prendre vie sur votre écran… Vous revoyez vos ambitions à la baisse et partez plutôt sur une simple tragédie romantique …;
  • Vous savez que vous ne pourrez pas refaire la séquence de l’assaut de l’étoile noire de Star Wars … celà dit, vous avez déjà créé des dizaines de sabres laser dans After Effect. Vous décidez de maquiller un peu tout ça, de cacher la misère autrement, en suivant les quelques petites astuces qui suivent 😉

Les mouvements de caméras

Très important ! Les mouvements de caméras, bien faits, pourront faire passer vos productions vidéo au niveau supérieur.

La télévision, et notamment les reportages ou la télé réalité, nous habitue aux plans fixes, ou aux caméras portées à l’épaule et pas toujours très stables. Ces programmes télévisuels sont souvent des formats produits rapidement, et nécessitent donc d’être très optimisés pour éviter de recommencer plusieurs fois le même plan, éviter de faire trop de rushes, pour éviter un trop long montage … Il faut donc aller au plus simple, ce qui  nécessite de faire des plans pas trop travaillés, mais qui marchent quand même.

Mark Neveldine a fréquemment utilisé des rollers pour tourner les scènes d'actions des films "Guost Rider 2", ou "Hyper Tension"

Mark Neveldine utilise fréquemment des rollers pour tourner les scènes d’actions de ses films, notamment “Guost Rider 2”, ou “Hyper Tension”

Le cinéma au contraire a le temps ! Faire de jolis plans, ça fait aussi partie de l’art cinématographique. Et les mouvements de caméras font partie intégrante du langage cinématographique. Ils doivent vouloir dire ou faire ressentir quelque chose. Et nous aurons sûrement l’occasion d’approfondir cela.

Ces mouvements de caméra pourrons nécessiter un peu d’entraînement suivant le matériel utilisé, mais ils feront toujours bonne impression, à condition qu’ils soient bien fluides, bien stables et sans saccades.

Vous pourrez d’ailleurs bricoler votre propre matériel pour faire des travellings, que ce soit une dolly, un steadycam, vous pourrez même utiliser une voiture ou un fauteuil roulant.

Regardez cette vidéo de Mark Neveldine, cadreur de l’extrème !

Les décors

Souvent, les films à petit budget se démarquent par un manque de diversité en terme de décor. L’histoire ne va se passer qu’en un ou deux lieux distincts. Compréhensible effectivement si le budget est réduit, et que vos décors sont fabriqués pour le tournage …

Pourtant, il ne serait pas si compliqué de diviser son histoire en plusieurs lieux, sans que cela ne vous coûte plus en argent (cela vous coûtera surtout en temps de préparation de tournage …).

Exemple: vous étiez parti pour faire une séquence de dispute entre un homme et une femme dans le salon d’une maison. Sur cette même séquence, plutôt que de rester dans le salon, vous pourriez imaginer que la dispute commence dans la salle de bain, alors que la femme est en train de prendre le linge sale de la corbeille à linge, et que l’homme est en train de mettre une chemise. Puis on suit la femme qui descend les escalier avec la corbeille tandis que l’homme essai de la suivre en s’habillant, elle va jusqu’à la buanderie. La dispute continue là de plus belle. La femme s’énerve, et l’homme la rattrape dans le salon où aura lieu la réconciliation. Dans la même séquence, vous avez visité 3 décors différents, même si on se trouve dans le même lieu.

C’est plus sophistiqué, et je vous l’accorde, plus compliqué à mettre en place. Mais ça fait aussi parti des petites choses qui vont inconsciemment augmenter la valeur de vos productions aux yeux de vos spectateurs.

Changez de lieux pour chacune de vos séquences ! Et dans ces lieux, soyez encore inventif, et bougez, faites visiter les différentes parties de ce même décor.

Qui plus est, certains décors n’ont pas besoin d’être particulièrement retouchés. Un parc, une ruelle, une cave, une chambre à coucher, une plage, etc … Attention par contre, certains lieux nécessiterons des autorisations …

Même pas besoin de le faire construire, ce décor existe déjà en vrai ... Il faudra juste prendre un billet pour Malte ... Mais de très beaux décors sont proche de chez vous !

Même pas besoin de le faire construire, ce décor existe déjà en vrai … Il faudra juste prendre un billet pour Malte … Mais de très beaux décors sont proche de chez vous !

La musique

Décidément, les fidèles de ce blog me diront “Mais dis David, c’est une obsession ou quoi ?”

Et pourtant je vous le redis, la musique est tellement importante, et surtout quand on veut ajouter de la valeur à son film. Elle peut palier (dans une certaine mesure) au manque d’émotions d’acteurs peut être pas encore assez talentueux …

Elle ajoute ce brin de magie qui va lier parfaitement les images entres elles et faire ressentir au spectateur des sentiments envers les personnages et les situations. Elle pourra vous mettre la chair de poule sur un film d’épouvante, elle pourra vous faire pleurer sur une romance bien menée, elle pourra souligner toutes les actions d’un film un peu viril !

Un jour peut-être ...

Un jour peut-être …

Autre astuce pour ajouter de la valeur à vos productions, utiliser des musiques sophistiquées… Entre un musicien qui fait tout tout seul sur un synthé, et un ensemble orchestral, vous vous doutez bien que la différence s’entend, et l’impression sur le public sera différente. Quelques beaux violons accompagnés de puissants instruments à vent, et vous donnez tout de suite à votre film une toute autre dimension. ça sent le gros budget ! Et il y a des musiciens, tout seul devant leur synthés (avec des logiciels et quelques bonnes banques de son) qui savent aussi très bien le faire 😉

Le sound design

Parce que la musique ajoutée à la prise de son directe, sur la time line, ça ne suffit pas à la finition d’un film !

Le sound design est souvent une partie négligée. Et pourtant, bien fait, ce travail sur le son peut vraiment relever le niveau de vos productions !

Il faudra réfléchir à chaque séquence, imaginer les bruits que peuvent générer chaque décors, chaque lieux décrits visuellement. Les bruitages peuvent littéralement étendre un décor, rien qu’en suggérant des éléments que l’on ne voit pas.

Exemple: vous êtes en forêt, l’ambiance est un peu lugubre, votre personnage est essoufflé et semble fuir quelque chose … Bruit de feuillage, le bois qui grince, quelques pas d’animaux qui s’approchent et tout d’un coup, le cri d’un hibou la surprend (et vous en même temps, sursaut ! ). Vous n’avez pas vu le hibou, vous avez donc eu peur d’un bruit ! On entend ensuite des loups au loin qui semblent être la cause de la peur du personnage. Là encore, rien de visible, à part le personnage seul et essoufflé dans une forêt obscure. Voilà comment le sound design peut complètement étendre un décor.

Ne lésinez pas sur cette partie là, ne l’oubliez pas !

L’étalonnage

Là encore, un élément qui peut complètement changer la perception que les gens auront de votre film, et qui apportera la couche finale à votre production.

Etalonnage Matrix

Etalonnage Matrix

En premier lieu, vous passerez par une étape de correction colorimétrique, pour recalibrer les blancs (balances des blancs), rendre les noirs plus profond, équilibrer la saturation sur tous les plans d’une séquence. Vous aurez des plans plus propres, une bonne base pour travailler ensuite plus sur la tonalité visuelle que vous voulez apporter à votre film, et lui donner une vrai personnalité.

En effet, cette deuxième étape vous permettra de rendre votre film plus identifiable de par le choix que vous ferez des teintes de couleurs que vous utiliserez dans les parties claires, sombres et médiums de vos images. Certains blockbusters sont identifiables au premier coup d’œil grâce aux choix originaux fait à cette étape de l’étalonnage: Matrix par exemple, qui joue pas mal avec les tonalités vertes dans les zones sombres.

Vous pourrez aussi allez un peu plus loin en ajoutant un subtil vignetage, en assombrissant un peu les 4 coins de l’écran, en jouant avec les modes de fusion par exemple.

Et vous, quelles sont vos astuces pour faire passer vos réalisations vidéos au niveau supérieur ?

 

 

Recevez GRATUITEMENT tous vos cadeaux !

3 guides sur le montage vidéo et l’animation

ainsi que 2 packs d’effets !

You may also like

2 commentaires

path 25 août 2017 - 7 h 45 min

la plus part des articles ne sortent pas au complet bref pas moyen de lire l’integralité de l’article. est-ce mon navigateur de phone qui le permet pas ou quoi?

Répondre
TREVILLY 6 juillet 2015 - 16 h 42 min

Totalement d’accord. Quelle impression avons nous lorsque nous regardons u film? A quoi cela tient-il? Y réfléchit-on? En tout cas, personnellement oui. Mais il y a toute une procédure pour optimiser le résultat. A commencer par le synopsis, pas si simple. Tout est important et demande beaucoup de sérieux et de savoir faire…C’est ce qui me (nous?) manque le plus. C’est un (des?) métier(s). Et puis gare à l’excès.

Répondre

Laissez un commentaire

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepter Lire la suite